Atom The Beginning : Tome 1

Atom beginning tome 01 article

Atom The Beginning est un antépisode inspiré de l’oeuvre Mighty Atom : Astro Boy d’Osamu Tezuka. 

Durant une nuit eut lieu la “Grande Catastrophe” sans que le public sache autre chose. S’ensuivit une reconstruction qui favorisa les innovations techniques. Après cinq années, l’histoire commence. Deux professeurs, Tenma Umatarô et Horoshi Ochanomizu ont créé A106, un robot humanoïde doté d’intelligence artificielle. Il prend des décisions par lui-même et sauve les gens de certains accidents. Cependant le campus de l’université de Nerima a d’autres aspirants constructeurs de robots et la majorité du budget leur est versé. Un jour, Ran la petite soeur d’Horoshi se fait attaquer par un robot très puissant. A106 réussit tout de même à le repousser.

La grande question avant même d’acheter le premier tome est de savoir qu’est-ce qui est inspiré ou pas de Mighty Atom : Astro Boy? Le premier tome n’arrive pas à répondre à cette question puisque le robot en question est A106 et non Astro Boy. A106 est déjà présenté comme un justicier ou l’humain parfait. De plus, il n’est pas nécessaire de connaître l’histoire avant l’autre puisqu’il s’agit d’une nouvelle histoire. Les créateurs reviennent et c’est tout.

La deuxième grande question cherche à savoir si l’histoire plaît ou non. Le scénario ne sait pas par où commencer. Le prologue est rapide et inutile, il cherche à expliquer comment les humains sont maintenant capablesn’ de créer des robots. Peut-être le thème reviendra, mais il ne sert à rien au début de l’histoire. Puis quand l’histoire commence, il n’y a pas de recherches. Le robot principal A106 est déjà le meilleur. C’est-à-dire que le premier tome n’avance pas l’histoire et le tome 2 commencera peut-être l’histoire. Je cherche encore à savoir où Masami Yûki veut nous amener.

Atom the beginning couverture tome 01

Pour équilibrer le mauvais scénario, ils ont un très bon dessinateur Tetsuro Kasahara. Il a su reprendre le style de Tezuka en lui donnant un goût du jour. Il utilise davantage les dégradés pour donner du relief et de la texture. En regardant sur la couverture du premier tome, la tête de A106 est un bon exemple. Il ne fait pas qu’utiliser des formes simples pour les ombres, il les complexifie.